Rentrer…


Poème illustré par un tableau de :

Jacques Muller
www.jacquesmuller.be/images/peinture

Vite, rentrer à la maison
Quand on est las de tout ce bruit,
Et quand doucettement la nuit
Subreptice prend position

Dans les rues sombres du village !
Rentrer au nid et se lover
Dans le vieux fauteuil tout cassé ;
Ne plus penser qu’à être sage

Et à enfin se reposer !
Marseille est folle et remue trop :
Le tramway, les gens, le métro…
Ca n’arrête pas de bouger,

De crier et de s’agiter :
On en a la tête qui danse !
Nous sommes pourtant en Provence.
Mais même ici l’on est fêlé !

Cette vie est trop trépidante
Et il faut savoir s’arrêter,
Prendre un peu le temps de souffler
Car Marseille bout, trop ardente,

Comme les trop grandes cités.
Allez ! viens, nous allons rentrer
Pour mieux nous désintoxiquer
En retrouvant notre Rousset…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire