C’est un vieux Marseillais…

Au bout d’une ruelle, au fin-fond du Panier*,
Vit un très vieux monsieur. C’est un vrai Marseillais
Qui n’a jamais quitté son quartier ni sa ville,
Un très vieux Provençal dont la vie bien tranquille

S’est déroulée ici, tout doux, sous son ciel bleu.
Existence normale avec des jours heureux
Ou des jours douloureux, comme pour chaque vie,
Sans avoir une fois – non, jamais ! eu l’envie

De quitter ce Marseille honni ou adoré ,
Mais que lui apprécie tout comme il le ferait
Pour un très vieil ami. Car dès qu’il se réveille,
Il court au fenestrou prier cette Merveille

Dominant la Cité : la Dame et le Bébé
Posé sur son bras d’or. Le très vieux Barnabé,
Les remercie ainsi de l’incroyable chance
Qu’il a d’être auprès d’eux. Car lors de sa naissance

Un beau jour de printemps sous le ciel marseillais,
Son père fit un signe, encor émerveillé,
A la Dame attentive et toute bienveillance.
Barnabé leur doit tout, et c’est avec constance

Qu’il envoie le matin ce délicat bonjour
A la statue dorée qui bénit alentour
D’un geste protecteur sa maison et la ville
Où depuis presque un siècle il vit des jours tranquilles.

* Vieux quartier pittoresque de Marseille

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Les gens, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *