Le choix cornélien

Poème illustré par un tableau de :

Diego Forlan
www.arts-reproductions.com

Oh là là ! Mes amis… Qui dois-je donc choisir ?
C’est un choix cornélien ! Devrais-je m’esbaubir
Que *l’OM ait gagné, que Nancy ait perdu ?
Je suis tourneboulée ! Vraiment je ne sais plus

Où mon coeur doit aller ! La ville où je suis née
Ou celle de mon choix ? Car Marseille a gagné
Et Nancy a perdu. Après tant de défaites
L’Om va donc enfin pouvoir faire la fête,

Retrouver son honneur… Eh oui ! Dois-je être heureuse
D’avoir choisi mon camp ? Et devrais-je être honteuse
D’être ainsi renégate et de prendre parti…
Car l’Om a gagné et je m’en  réjouis

Comme on se réjouit de voir un malheureux
Sortir du maëlstrom d’un sort ignominieux !
Alors, vas-y, l’Om ! Reprends le droit chemin :
Nous comptons tous sur toi pour te reprendre en main…

*OM : 1 – Nancy ( où je suis née) : 0

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.