Le choix cornélien

Poème illustré par un tableau de :

Diego Forlan
www.arts-reproductions.com

Oh là là ! Mes amis… Qui dois-je donc choisir ?
C’est un choix cornélien ! Devrais-je m’esbaubir
Que *l’OM ait gagné, que Nancy ait perdu ?
Je suis tourneboulée ! Vraiment je ne sais plus

Où mon coeur doit aller ! La ville où je suis née
Ou celle de mon choix ? Car Marseille a gagné
Et Nancy a perdu. Après tant de défaites
L’Om va donc enfin pouvoir faire la fête,

Retrouver son honneur… Eh oui ! Dois-je être heureuse
D’avoir choisi mon camp ? Et devrais-je être honteuse
D’être ainsi renégate et de prendre parti…
Car l’Om a gagné et je m’en  réjouis

Comme on se réjouit de voir un malheureux
Sortir du maëlstrom d’un sort ignominieux !
Alors, vas-y, l’Om ! Reprends le droit chemin :
Nous comptons tous sur toi pour te reprendre en main…

*OM : 1 – Nancy ( où je suis née) : 0

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire