La Coupe de la Ligue

Deux kilomètres de hourrah,
De hurlements, de brouhaha :
Une haie d’honneur pour l’OM !
Marseille en est fada et l’aime

A la folie, passionnément
Car les joueurs en vieux amants
Lui ont enfin offert la Coupe !
Depuis dix-sept ans qu’on la loupe,

On n’en pouvait plus de dépit.
Deux kilomètres de youpee,
De déraison et d’allégresse,
Et c’est tout Marseille en liesse

Qui va tomber en pamoison !
Sur le Vieux Port c’est la foison
D’une énorme foule qui danse,
Une foule folle et immense,

Immensément démesurée.
Les supporters qui font la haie
N’en peuvent plus d’être contents :
Ca faisait vraiment trop longtemps…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.