La Coupe de la Ligue

Deux kilomètres de hourrah,
De hurlements, de brouhaha :
Une haie d’honneur pour l’OM !
Marseille en est fada et l’aime

A la folie, passionnément
Car les joueurs en vieux amants
Lui ont enfin offert la Coupe !
Depuis dix-sept ans qu’on la loupe,

On n’en pouvait plus de dépit.
Deux kilomètres de youpee,
De déraison et d’allégresse,
Et c’est tout Marseille en liesse

Qui va tomber en pamoison !
Sur le Vieux Port c’est la foison
D’une énorme foule qui danse,
Une foule folle et immense,

Immensément démesurée.
Les supporters qui font la haie
N’en peuvent plus d’être contents :
Ca faisait vraiment trop longtemps…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire