Sarah et Mohammed

Ils se sont rencontrés un matin sur la plage ;
Ils se sont regardés, ont souri, se sont plu ;
Et la mer en battant a scandé le début
D’une histoire impossible et d’un très beau voyage…

Elle habite au Prado et lui près des Borels.
Un HLM coquet mais sis… dans le Quinzième !
Il est noir, elle est blonde; ils sont fous et ils s’aiment
D’un amour insensé qui leur donne des ailes

Et leur fait dédaigner toutes les conventions.
On leur a pourtant dit qu’ils auraient des ennuis :
« Voyez donc vos prénoms ! Vraiment pas assortis ! »
Mais ils ont passé outre et paisibles ils vont

Leur si joli chemin de jeunes amoureux.
Il la trouve craquante avec sa peau si claire ;
Elle aime infiniment son sourire solaire
Et ses longs yeux marron. Quant aux siens, ils sont bleus

Comme la mer, là-bas, pas bien loin de chez elle…
Ils sont très différents, mais ils sauront narguer
Les autres, enragés à les voir séparés.
Ils ont même regard pour voir le même ciel.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Les gens, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Sarah et Mohammed

  1. Lu sur Facebook :
    De Poète poésie :
    « Excellent, réconfortant et rassurant… »

Laisser un commentaire