Le vol…

Poème illustré par :

J.Rajaud
www.lepeintre71.e-monsite.com

Nous avons vendu la maison
Et il va falloir la quitter,
Faire appel à notre raison,
Nous résoudre à l’abandonner

Seule au milieu de son jardin
Et en proie à ses nouveaux maîtres.
Maison-passé, maison-chagrin !
Dis ! Pourrons-nous nous en remettre ?

Maison des anciens jours enfuis
Et qu’on sentait palpiter comme
Une vraie vie ! Souffle béni,
Vie d’autrefois et vie fantôme…

Voici une boîte d’argent
Toute doublée de tissu bleu,
Du velours. Délicatement,
Coeur froissé, larmes dans les yeux,

J’ai pris l’âme de ma maison,
L’y ai ai tendrement enfermée ;
Et le chemin n’est pas bien long
Pour l’emmener à Cadenet !

Ma maison neuve n’en a pas,
Je vais donc lui offrir une âme :
Celle de mon antique mas !
Peu me chaut celui qui me blâme !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire