Le quart d’heure aixois

Lorsque vous invitez des Aixois à dîner,
Ne prévoyez jamais de servir un soufflé
Car votre plat de roi n’y résisterait pas
Et ne serait plus lors qu’un truc tout raplapla !

Si vous dites « huit heures », comptez « huit et demie » !
Ainsi vous serez sûr de n’être pas surpris,
Car généralement ici les indigènes
N’éprouvent ni remords, ni embarras, ni gêne

Quand ils sont en retard. Pour eux l’heure est « leur » heure !
Quatre-vingt-dix minutes ! Et le temps n’a pas l’heur
De leur bien convenir s’il est par trop exact :
La ponctualité ne leur sied vraiment pas !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.