Le quart d’heure aixois

Lorsque vous invitez des Aixois à dîner,
Ne prévoyez jamais de servir un soufflé
Car votre plat de roi n’y résisterait pas
Et ne serait plus lors qu’un truc tout raplapla !

Si vous dites « huit heures », comptez « huit et demie » !
Ainsi vous serez sûr de n’être pas surpris,
Car généralement ici les indigènes
N’éprouvent ni remords, ni embarras, ni gêne

Quand ils sont en retard. Pour eux l’heure est « leur » heure !
Quatre-vingt-dix minutes ! Et le temps n’a pas l’heur
De leur bien convenir s’il est par trop exact :
La ponctualité ne leur sied vraiment pas !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire