Le premier jour

Poème illustré par une copie d’un tableau de Christian Jequel :

Par Marie-Line
www.linepassions.free.fr

Premier juillet : congés ! C’est notre premier jour :
On va dormir très tard, faire des galipettes,
Puis déjeuner au lit au milieu des miettes,
Redormir un chouïa… puis refaire l’amour !

Ensuite on va sortir pour aller au marché,
Un marché provençal bariolé de couleurs…
Mais il fait vraiment chaud, nous irons tout à l’heure !
Je vais faire des toasts que nous pourrons manger

Avec des oeufs mollets et un peu de bacon…
Entends-tu les cigales qui chantent l’été ?
Nos amis provençaux qui sont habitués
Ne les remarquent plus. Mais pourtant que c’est bon

De les savoir ainsi cachées dans le jardin !
C’est la preuve absolue qu’on est bien en vacances
Dans un mazet perdu au coeur de la Provence.
Nous buvons le soleil et nous ne faisons rien

Que bader, et dormir, nous baigner, nous aimer.
Sous son soleil furieux le lumineux Midi
Etincelle pour nous de bonheur et de vie.
C’est notre premier jour et il est enchanté…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur, Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire