L’autre rive

Poème illustré par :

Jeong-Ae Ju
www.artistju.com

Là-bas sur l’autre rive un autre monde attend,
Un monde indéfini où la ronde du Temps
N’est plus ni le Passé, ni l’Avenir. « Toujours »
Y est un mot sacré comme le mot « Amour ».

Des ombres surannées y glissent vers l’oubli,
Des ombres d’autrefois, des ombres d’aujourd’hui
Eloignées désormais des soucis temporels ;
Là-bas sur l’autre bord la lumière éternelle

Eclaire doucement comme un calme mirage
Les âmes bleues glissant vers les verts pâturages
D’un Infini serein où tout n’est que douceur :
N’y coexistent plus ni malheur ni bonheur.

Imaginer ainsi la rive inexorable
– Le monde du meilleur, du beau et de l’aimable –
Où la mort indomptée n’a plus rien de tragique :
Heureux les zélateurs de cette voie mystique !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire