L’enfant des Mées

Poème illutré par un tableau à la manière de :

Klimt
(1862-1918)

La Madelon des Mées avait un beau bébé,
Un pitchoun si parfait que toutes les commères
En étaient entichées. Et elle en était fière,
Riant avec humour de leur partialité !

Non loin de là vivait une affreuse mégère.
Rongée par le dépit et par la jalousie,
Elle trouvait l’enfant honteusement joli.
Las pour la Madelon ! C’était une sorcière :

Enlevant le petit au début du printemps,
Elle alla le cacher dans la grotte des Loups ;
Puis obtura l’entrée par un tas de cailloux
Qu’elle put empiler en les ensorcelant.

Mais un choucas la vit. Outré par ce forfait,
S’en fut à tire d’aile(s) mettre au courant la mère
Qui héla ses amies ; et toutes se ruèrent
Vers la grotte damnée pour sauver le bébé.

On se pela les doigts, on s’arracha la peau,
On faillit maintes fois être blaqueboulées
Par les pierres roulant sur le sol cabossé…
Jusqu’au moment béni où l’on vit le minot :

Il était sain et sauf, et, sans aucun émoi,
Se suçotait le poing avec délectation.
On le tira de là avec tant d’émotion
Que certaines faillirent en mourir de joie.

Puis, quand on fut calmé, l’on courut au village
Pour attraper la vieille. On la mit dans le trou
Qu’on reboucha bien vite avec tous les cailloux.
Elle y est depuis lors et y clame sa rage…

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes, La Haute Provence, Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’enfant des Mées

  1. Martine dit :

    Bonjour Vette,

    J’ai découvert votre site aujourd’hui et je suis déjà sûre d’y revenir très souvent.
    Ce poème m’a émue aux larmes et le tableau de Klimt qui l’illustre est magnifique.
    Merci Vette et à bientôt.

    Martine

  2. Vette dit :

    Merci ! Mais allez voir  » Mal d’enfant » et « Le rouleau », dans le thème « Méditerranée » : je suis sûre que vous aimerez aussi ces poèmes !
    Cordialement
    Vette

Laisser un commentaire