Tags

Depuis hier matin une morne torpeur
Fait flipper tristement bien des gens du quartier :
Leurs murs sages et gris se sont illuminés
D’incroyables tableaux aux foldingues couleurs,

Oeuvres enluminées enfantées dans la nuit
Par des artistes fous, en quête d’un support
Aussi démesuré que leur âme et leur corps,
Peignant leur conception d’une tout autre vie !

Les tags abominés par moults bien-pensants
Flashent insolemment sur les tristes façades
Flamboyant de peinture. Et paraissent bien fades
Les parois préservées ! Ignorés des passants,

Semblant encor plus gris que les gris autres jours,
Ce ne sont que des murs sans autre poésie
Que celle des carreaux qui reflètent la vie.
Ailleurs les tags flamboient et l’on y lit « Amour ! »

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire