Neige

 

Le mimosa se ratatine,
Le laurier rose a triste mine,
Et la pâle bougainvillée
A pris un petit air penché.

Les brindilles du romarin
Et les épinettes du thym
Se recroquevillent de froid ,
Tout esquichées et de guingois.

La ouate trop épaisse et blanche
A brisé des milliers de branches
De son extravagante masse.
Les arbres ruissellent de glace.

Car il neige sur la Provence
Comme il neige partout en France.
Mais quand il neige par ici
C’est une étrange maladie …

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.