Le Tour de France

 Poème illustré par :

Josette Mercier
www.josettemercier.ch

Partout sur les routes de France
Il bling-bligne à un train d’enfer
Et cette année c’est en Provence
Qu’a lieu le départ. C’est de Hyères

Qu’ils vont partir comme des fous :
Musique, bruit, couleurs, boucan,
Folie, tsoin-tsoin : un grand raout !
Mais où est donc le Sport d’antan ?

Et pourtant c’est dur, c’est si dur :
Quand les mollets vont exploser,
Quand sa vie n’est plus qu’un murmure,
Quand on en bave à en pleurer …

Pourquoi suis-je venu ici ?
Cette sueur qui dégouline …
Mon Dieu ! Pourquoi souffrir ainsi ?
Mourir sous des jets de bibine …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire