Le cellier

 

Poème illustré par : 

Dubois-Gérard
www.dubois-gerard.com

Dans le cellier du vieil Armand,
Des bouteilles vraiment chenues,
Des bouteilles de très grands crus
Et des petits vins très marrants

Dont les oenophiles plaisantent
Car ils ne sont pas assez chers,
Des petits vins dont l’amarante
A les reflets roux de la terre.

Château Les Valentines au nez presqu’épicé,
Château Ferry-Lacombe à la bouche bien ronde,
Château de Sainte Croix, aérien et léger,
Caves du Roy René et caves de La Londe …

De légers Bandol délicieux,
De charmants Côtes de Provence
Qui vous mettent au fond des yeux
Des paillettes dorées qui dansent.

Des petits vins fous du Midi
Qu’on savoure presqu’en secret,
Yeux fermés, en catimini,
Avec Armand dans son cellier.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le cellier

  1. Isabelle dit :

    Merci pour ce beau poème. Cela me rappelle mon enfance – au fond de l’armoire de ma mère, se cachait un petit cellier, des bouteilles endormies… une source de bien des questionnements d’enfant. Merci de me parler de ma Provence si lointaine (de Montréal, cela fait loin). Merci aussi d’œuvrer en poésie avec tant de talent.
    Isabelle

  2. Vette dit :

    Et merci d’aimer mes poèmes !
    Vette

Laisser un commentaire