La mante religieuse

 

Symbole grêle du danger,
C’est une ramille qui prie.
Toute maigre et dégingandée,
Croquant volontiers ses  maris,

Elle est verte comme la menthe
Dont elle a usurpé le nom
Et s’est pétrifiée dans l’attente
D’une mouche ou d’un papillon.

Toute confite en cruauté
Elle croise ses courtes mains.
C’est un petit alien glacé,
Sans frein, car sa faim est sans fin.

Et dans le monde en minuscule
Des brindilles, des herbacées,
Ses redoutables mandibules
Sèment la terreur au verger.

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La mante religieuse

  1. Al'an dit :

    Bonjour, très beau poème, je suis sculpteur sur acier , et je prépare un projet de mante géante en acier , puis je utiliser votre poème, Provençal, qui viendra agrémenter mon argumentaire auprès de la commune concernée (Sanary)
    merci par avance

  2. De Alan, sculpteur
    Bonjour, très beau poème, je suis sculpteur sur acier , et je prépare un projet de mante géante en acier , puis je utiliser votre poème, Provençal, qui viendra agrémenter mon argumentaire auprès de la commune concernée (Sanary)
    merci par avance

  3. Réponse de Vette :
    Bien sûr, Alan ! Merci

  4. Stupovski Audrey dit :

    ET bien je vous citerai à la radio en direct!
    J’adore l’image et le profil complet de la mante si bien rendue ici !!
    AU plaisir de vous lire encore!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *