Le propriétaire

Poème illustré par un tableau de :

Peter Robinson
www.arcadja.com

Si vous avez un chat, ne vous y trompez pas :
Vous habitez chez lui ! C’est lui qui est votre hôte
Et le propriétaire ! Et il n’est bien que là
Où il a choisi d’être ! Il ne se fait pas faute

De vous le démontrer en squattant sans vergogne
Votre lit, vos fauteuils, votre tapis persan…
Ne le chassez donc pas : il se mettrait en rogne,
Vous décochant sitôt un regard méprisant

Qui vous pétrifierait ; et vous seriez soudain
Réduit à presque rien, bien moins qu’une bestiole !
Car vous êtes l’intrus :  il est le souverain
De toute la maison. Et vraiment est bien fol

L’Humain un peu bouché qui n’y a rien compris.
Soyez en bien certain, vous avez de la chance
Qu’il veuille bien de vous car ici c’est chez lui !
Ainsi sont faits les chats, même ailleurs qu’en Provence…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.