Mots printaniers

 

Poème illustré par :

Anmary
http://monartemoi.artblog.fr

Des mots printaniers qui s’envolent :
« Léger, nouveau, fraîcheur, éveil »,
Et la brise qui batifole,
En les dispersant au soleil,

Les aide à germer au beau temps.
On peut leur adjoindre « la pluie »
– peut-être même trop souvent ! –
Ainsi que « mistral» et « grésil »…

Mais après tout peu nous importe
Qu’existent tant de mots ingrats !
La morne saison est bien morte,
Le printemps est là, et bien là !

L’herbe est moins jaune et le soleil,
Contrairement à sa routine,
L’aide à sortir de son sommeil
A grands renforts de vitamines.

Ah! J’oubliais le mot « Jeunesse » !
Sur le sol tout gris de l’hiver
Des pointes fines apparaissent
Le hérissant d’un tapis vert.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire