Mots printaniers

 

Poème illustré par :

Anmary
http://monartemoi.artblog.fr

Des mots printaniers qui s’envolent :
« Léger, nouveau, fraîcheur, éveil »,
Et la brise qui batifole,
En les dispersant au soleil,

Les aide à germer au beau temps.
On peut leur adjoindre « la pluie »
– peut-être même trop souvent ! –
Ainsi que « mistral» et « grésil »…

Mais après tout peu nous importe
Qu’existent tant de mots ingrats !
La morne saison est bien morte,
Le printemps est là, et bien là !

L’herbe est moins jaune et le soleil,
Contrairement à sa routine,
L’aide à sortir de son sommeil
A grands renforts de vitamines.

Ah! J’oubliais le mot « Jeunesse » !
Sur le sol tout gris de l’hiver
Des pointes fines apparaissent
Le hérissant d’un tapis vert.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.