L’arbre de Judée

 

 Poème illustré par :

Annie Rivière
http://atelieriviere.canalblog.com

Il est si pressé de fleurir
Qu’il en oublie presque ses feuilles !
Il tarde tant à les ouvrir
Qu’il est d’abord le trompe-l’oeil

D’un bouquet géant pourpre et rose
Oublieux du vert du printemps.
Un arbre-bouquet qui explose
Dans le renouveau du beau temps.

Mais ses fleurs drues en bouffissure
Sur ses branches un peu tordues
Cachent peut-être une blessure ?
Le bois est peut-être fendu

Par la cisaille d’une corde
Supportant le poids d’un corps nu, (1)
Le symbole de la discorde
Opposant Judas et Jésus ?

Mais non ! Les fleurs de l’arbre rose
Ne sont là que pour sa beauté
Et Avril en apothéose
Sublime l’énorme bouquet.

1- On dit qu’après sa trahison envers Jésus, Judas alla se pendre à un arbre de Judée

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.