Les bestions

Poème illustré par un tableau de :

V.Brosseau
www.v.brosseau.over-blog.com

L’été est revenu. Avec lui les bestions,
Tous ces petits machins qui foisonnent, qui grouillent,
Pullulant en armées, en nuées, en légions ;
Des insectes ailés ou rampants qui patrouillent

Dans le moindre jardin et la moindre maison !
Ca aime la chaleur, le soleil – comme nous !
Et ça dort en hiver tout au fond d’un bastion
A quatre pieds sous terre. Quand ça sort, c’est tout mou

Comme du vermicelle, avec des yeux partout,
Des antennes velues, des poils et plein de pattes :
Bestioles inouïes dans un monde un peu fou !
La Nature est parfois bien bizarre et m’épate !

 Ils nous cassent les pieds lors de nos pique-nique ;
Et pourtant c’est utile… ou du moins on le dit !
Car ces petites vies qui gratouillent, qui piquent,
Minuscules Aliens – sont des bribes de vie.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.