Les bestions

Poème illustré par un tableau de :

V.Brosseau
www.v.brosseau.over-blog.com

L’été est revenu. Avec lui les bestions,
Tous ces petits machins qui foisonnent, qui grouillent,
Pullulant en armées, en nuées, en légions ;
Des insectes ailés ou rampants qui patrouillent

Dans le moindre jardin et la moindre maison !
Ca aime la chaleur, le soleil – comme nous !
Et ça dort en hiver tout au fond d’un bastion
A quatre pieds sous terre. Quand ça sort, c’est tout mou

Comme du vermicelle, avec des yeux partout,
Des antennes velues, des poils et plein de pattes :
Bestioles inouïes dans un monde un peu fou !
La Nature est parfois bien bizarre et m’épate !

 Ils nous cassent les pieds lors de nos pique-nique ;
Et pourtant c’est utile… ou du moins on le dit !
Car ces petites vies qui gratouillent, qui piquent,
Minuscules Aliens – sont des bribes de vie.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire