L’Auberge des Olivades

Poème illustré par :

D’après Elisabeth Fourcade
Valérie Gérard
http://www.a-ma-galerie.info

A l’Auberge des Olivades (1)
On va déjeuner entre amis :
Une séduisante escapade
Pour les becs fins et pour l’esprit

Car la chère y est délectable,
Fort délicate et fleurant bon
Notre Provence si aimable ;
C’est une seconde maison !

Pour décorer ses murs trop blancs ,
Le patron y a accroché
Les toiles de certains clients,
Trop contents d’y avoir trouvé

Un exutoire à leur talent.
Ils en vendent même parfois
A des touristes tout contents
De leur trouvaille et de leur choix.

Peut-être un Cézanne inconnu ?
On rit sous cape ! Reprenons
Nos palabres interrompus
Par l’agréable diversion…

On est bien ; on refait le monde
Pour le muer en Paradis,
Loin du malheur et de l’immonde
Humanité et ses soucis !

(1) Sur la RN7, entre Pont-Royal et Sénas

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire