L’Auberge des Olivades

Poème illustré par :

D’après Elisabeth Fourcade
Valérie Gérard
http://www.a-ma-galerie.info

A l’Auberge des Olivades (1)
On va déjeuner entre amis :
Une séduisante escapade
Pour les becs fins et pour l’esprit

Car la chère y est délectable,
Fort délicate et fleurant bon
Notre Provence si aimable ;
C’est une seconde maison !

Pour décorer ses murs trop blancs ,
Le patron y a accroché
Les toiles de certains clients,
Trop contents d’y avoir trouvé

Un exutoire à leur talent.
Ils en vendent même parfois
A des touristes tout contents
De leur trouvaille et de leur choix.

Peut-être un Cézanne inconnu ?
On rit sous cape ! Reprenons
Nos palabres interrompus
Par l’agréable diversion…

On est bien ; on refait le monde
Pour le muer en Paradis,
Loin du malheur et de l’immonde
Humanité et ses soucis !

(1) Sur la RN7, entre Pont-Royal et Sénas

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.