La mouette

 

Poème illustré par un tableau de :

J.Laurichesse
http://janine.laurichesse.free.fr

Dans le ciel bleu cobalt plane un grand oiseau blanc
Montant vers le soleil puis piquant vers la mer.
Quand la mouette plonge, elle criaille tant
Qu’on croirait qu’elle rit avec ses congénères.

Son petit oeil cruel en quête d’une proie
Cherche un poisson sous l’eau, à défaut les ordures
De la décharge au loin, qui grossit et qui croît
En gagnant son combat malsain sur la Nature.

Marseille est devenu pourvoyeur des déchets
Dont se nourrit le clan des beaux oiseaux marins.
Leurs ailes en battant dispersent des papiers
Et des sacs en plastique à l’usage incertain.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille, Méditerranée, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire