La grève

Poème illustré par :

Zarfin
www.zarfin.com

C’est crade, ça pue, c’est minable !
Où est notre Marseille aimable,
Pas toujours propre mais quand même…
Imparfaite et telle qu’on l’aime !

Des immondices en monceaux,
Des trucs immondes en morceaux
Qui polluent tous les trottoirs !
On peut même parfois y voir

De gros rats obèses, repus,
Qui de bâfrer n’en peuvent plus
Et qui déambulent tranquilles
En plein centre, au coeur de la ville…

Des sacs de plastic éventrés,
Des cartons, des flots de papiers
Qui volent partout, s’agglutinent…
On maugrée, on râle, on fulmine !

C’est la Cité aux Détritus
Mais tempêter est superflu :
Une poignée de Marseillais
A décidé de l’em… der !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire