La bonne réputation

Le Panier-

Poème illustré par un tableau de :

Denis Schang
https://plus.google.com/+DenisSchang

Marseille a décidé de se faire très belle :
Les touristes sont là, tout prêts à débarquer !
Il ne faut surtout pas se faire remarquer,
Oublier les lazzi pleuvant de ribambelles

D’individus jaloux qui veulent l’humilier.
La ville a bien changé, bonnes gens : elle est sage
Tout autant que doit l’être une fort belle image !
Et vraiment serait fou, vraiment fou à lier

Qui voudrait entacher son tout nouveau prestige !
Devenue fort sérieuse, elle joue à la dame
En faisant sa précieuse. Oui, bien finis ces drames
Entachant sa vertu, et plus un seul litige

Qui pourrait l’empêcher de mener son bizness !
Car la saison commence, avec tous ces touristes
Qui ne peuvent subir le trauma vraiment triste
De s’être fourvoyés au pays d’Eliott Ness !

Admirez cette ville au charme incontestable :
Le tout nouveau soleil du tout nouvel été
La nimbe de lumière, et sa civilité,
Même si elle est neuve, est vraiment indéniable.

Elle est même très propre, et veut faire oublier
Ce temps où sa beauté était juste un peu… louche.
Marseille rénovée fait sa sainte Nitouche,
Digne, un peu faux-jeton, jusqu’au fond du Panier* !

* Le Panier : Quartier populaire qui n’avait pas très bonne réputation

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire