Tout doucement…

Doux automne

J’aime bien quand l’automne assourdit le tintouin
De l’été qui délire, et quand le ciel estompe
Son bleu bien trop brutal. Avant que ne se rompe
Le plaisir fabuleux de dîner au jardin.

C’est bien quand la chaleur se dilue peu à peu
Pour devenir fraîcheur au petit matin blême :
Ces petits matins clairs et frisquets où l’on aime
Marcher allégrement sous le soleil tout bleu ;

Quand la lumière est tiède et qu’il fait encore bon,
Juste au juste milieu : un temps si agréable
Qu’il vous rendrait la vie de chaque jour aimable,
Malgré tous ces soucis qui la rendent si con !

J’aime bien quand l’automne adoucit les couleurs
Fortes en gueule et drues de l’été tintamarre ;
Quand la garrigue nue doucement se prépare
A avoir un peu froid le matin de bonne heure.

Tout doux et en douceur : doucement, la Nature !
Nous voulons être prêts à passer en hiver
Sans stress et sans douleur, ni autres maux pervers !
Il est vrai que jamais rien ici-bas ne dure…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Automne, Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire