Miracle !

 

Jeudi ma maison était blanche,
Blanche comme neige au soleil ;
Son éclat la rendait étanche
Aux forcenés rayons vermeils
Et à la satanée revanche

Du mois d’août et de sa folie,
Quand au matin j’ai remarqué
Qu’elle semblait avoir rosi !
L’étuve avait-elle entamé
Mon jugement pendant la nuit  ?

Le soir elle était orangée,
Etonnante et grande merveille !
Etais-je soudain dérangée ?
Mais non, et comme la veille
Sa teinte avait vraiment changé !

Le samedi, un rouge orseille …
Alors j’ai tout à coup compris :
Elle avait un coup de soleil,
La pauvre maison ! Et depuis
Du coin de l’oeil je la surveille

Car depuis dimanche elle pèle …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes, Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Miracle !

  1. Martine Tron dit :

    Alors là, j’ai bien ri ! vraiment très amusant ce poème et je dirai même plus…très, très amusant !
    Bisous, Vette

    Martine

  2. Vette dit :

    Pourquoi, quand on écrit de la poésie classique, le poème serait-il triste ou compassé ?
    Vette

Laisser un commentaire