Marcel Pagnol

 

Poème illustré par un tableau de :

Gilbert Thomas
www.gilbthomas.blogspot.com

Il est né à Aubagne, au pied du Garlaban,
Une montagne raide aux flancs rudes et blancs.
Il était Provençal, et n’oublia jamais
La terre ensoleillée où il est enterré.

Plus tard il a vécu au coeur du vieux Marseille,
Cahoté par des flots d’amour et de soleil,
Adoré par sa mère, élevé à l’ancienne
Par un père entiché de valeurs citoyennes.

Tendresse exacerbée et jeux sur les collines,
Et rires hoquetants sous le ciel bleu-marine
Qui n’en finissait plus de peindre les vacances
De lumière et de joie, au coeur de la Provence.

Enfance toute chaude aux mille et cent merveilles
Et teintée d’un accent qui n’a pas son pareil
Pour vous dépayser où que vous vous trouviez.
Enfin le grand départ, bien loin des oliviers.

Paris, le gris, la gloire, et tout un cinéma
Qui l’a happé bien loin, dans le Nord, tout là-bas.
Mais ne pouvant jamais oublier le pays,
Il a su plus qu’un autre encenser son Midi.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire