Les yeux

femme

 

 

 

 

 

 

 

Eve a, comme Sophie, de grands yeux de girafe
Avec des cils courbés, un tendre regard brun :
La girafe Sophie, du zoo de La Barben,
Et dont l’immense cou, long comme le parafe

D’un fat présomptueux, s’efforce d’effleurer
Les nuages tout ronds floquant parfois le ciel !
Des yeux de velours brun avec un arc-en-ciel
En forme de question irisant la cornée…

Eve a de si beaux yeux, d’une telle candeur,
Qu’on voudrait s’y noyer. Un lent battement d’aile
D’un clin de sa paupière, et sur le champ vers elle
Courent moult amoureux qui lui offrent leur coeur :

Nul ne peut résister à ces yeux éperdus,
Ces immenses yeux roux à la forme allongée
D’amandes du Midi. Une seule plongée
Tout au fond de leur gouffre et vous êtes perdu…

Les plus beaux yeux, vraiment, qui clignent sur la Terre !
Des pupilles de braise au regard tendre et doux
Vous observant en biais ; et vous devenez fou,
Sans comprendre du tout quel est le grand mystère

Qui vient en un clin d’oeil de vous presqu’envoûter
Quand vous avez coulé en leur vide insondable.
Abandonné au seuil d’une âme impénétrable,
Vous vous retrouvez seul ; seul et désespéré…

Car il est impossible, il est vain, il est fou
De vouloir vous couler en un autre que vous !

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les yeux

  1. Eric Bertrand dit :

    On m’a déjà dit que les girafes ont de beaux yeux… c’est l’un de mes animaux préférés ; alors j’aime beaucoup votre poème qui est merveilleusement bien écrit et fascinant.

  2. Merci,Eric ! Comme d’habitude si sensible et indulgent…

Laisser un commentaire