Le nouvel an

Poème illustré par : 

Didier Léveillé
www.didier-leveille.zevillage.org

Encor un  an nouveau. Pour l’ajouter aux autres,
On va faire la fête et se montrer contents
De vieillir un peu plus tout en se rapprochant
De l’inéluctable fin. Faisons les bons apôtres

Et ne montrons pas trop qu’il est dur de faner
Comme une vieille plante. Il faut chanter et rire,
Se moquer de sa fin, ignorer l’avenir
Car chaque année passant nous amène plus près

De la grande Inconnue qui attend son moment ;
On a le corps qui s’use et l’on devient bien laid.
Mais foin de tout ceci : il nous faut l’oublier !
Buvons encor un peu de champagne en chantant,

Accrochons-nous bien fort à ces instants joyeux !
Demain est déjà là, déjà une autre année
Qui ajoute une perle à un bien lourd collier.
Allons ! Il faut sourire et se montrer heureux …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire