Le froid ressenti

Langowski

Poème illustré par un tableau de :

Marek Langowski

La Météo nous parle de froid ressenti !
Et elle a bien raison car en ville aujourd’hui,
Même si nous n’avons qu’un petit deux degrés,
On a tout aussi froid qu’un Inuit à Thulé.

Venu du Nord le vent s’est bien lesté de gel
Pour venir nous l’offrir. Planant à tire-d’aile
Au-dessus de chez nous, il se régale tant
Qu’on a tous l’impression qu’il rit comme un dément :

C’est ce sacré mistral, ogre qui engloutit
De son souffle puissant toutes nos calories !
Tournoyant et dansant autour des promeneurs,
Il s’acharne, cinglé, à leur mordre le coeur,

Les forçant à rentrer au chaud à la maison.
Ce froid est sibérien, froid avec déraison,
Comme les citadins n’en ont pas l’habitude !
Marseille a-t-il gagné une autre latitude ?

On a vraiment du mal à chauffer son logis :
Le mot « isolation » fut longtemps par ici
Un vocable inconnu ! Et l’on s’en mord les doigts,
Tant est épouvantable ce satané froid.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire