Le froid ressenti

Langowski

Poème illustré par un tableau de :

Marek Langowski

La Météo nous parle de froid ressenti !
Et elle a bien raison car en ville aujourd’hui,
Même si nous n’avons qu’un petit deux degrés,
On a tout aussi froid qu’un Inuit à Thulé.

Venu du Nord le vent s’est bien lesté de gel
Pour venir nous l’offrir. Planant à tire-d’aile
Au-dessus de chez nous, il se régale tant
Qu’on a tous l’impression qu’il rit comme un dément :

C’est ce sacré mistral, ogre qui engloutit
De son souffle puissant toutes nos calories !
Tournoyant et dansant autour des promeneurs,
Il s’acharne, cinglé, à leur mordre le coeur,

Les forçant à rentrer au chaud à la maison.
Ce froid est sibérien, froid avec déraison,
Comme les citadins n’en ont pas l’habitude !
Marseille a-t-il gagné une autre latitude ?

On a vraiment du mal à chauffer son logis :
Le mot « isolation » fut longtemps par ici
Un vocable inconnu ! Et l’on s’en mord les doigts,
Tant est épouvantable ce satané froid.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver, Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.