La souris

 

 

Sonnet

Quand elle va et vient sans bruit dans la maison,
Trottinant tout menu pour chercher des miettes,
Que ne la laisse-t-on ? Pourquoi perdre la tête
Comme si tout à coup l’on voyait un dragon ?

Elle est toute jolie avec ses gros yeux ronds,
Mais peut-on vraiment dire que c’est ce qu’on souhaite
Quand on la voit jaillir soudain sur les tommettes,
Vous poussant illico à faire de grand bonds ?

C’est comme une fusée, elle va bien trop vite,
Et même votre chat qui file à sa poursuite
Est berné par l’éclair qui file dans son trou.

Si vous pouviez alors voir ses yeux malicieux,
Vous vous diriez qu’elle est plus espiègle que vous,
Qu’il serait incongru qu’elle vide les lieux !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire