La petite flamme

Pareja

Poème illustré par un tableau de :
Pareja

Nous sommes en hiver et je lis un poème ;
Il me faut allumer car le jour est faiblard,
Mais j’en suis empêchée par ton tendre regard
Qui s’est posé sur moi. Et tu sais combien j’aime

Qu’il y ait dans tes yeux cette petite flamme
Dont je comprends fort bien ce qu’elle signifie
Tant existe entre nous ce mystère qui lie
Sans aucune parole un homme à une femme…

Un tout petit éclat qui danse et qui scintille !
Tu as posé tes doigts caressants sur mon bras,
Ton sourire est gourmand. Bientôt s’allumera
Un énorme incendie dans tes yeux qui pétillent,

Tes yeux gris comme un ciel où bouillonne un orage.
Tu embrasses tout doux mon épaule et mon cou,
Et ta main s’aventure… Et je sens tout à coup
A quel point j’ai envie de subir… ces outrages

Dont jamais, non jamais, jamais je ne me lasse…
Je suis bien contre toi, dans tes bras en arceau
Qui me sont un abri, qui me sont un berceau.
Entends-tu ce froufrou ? C’est Cupidon qui passe…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire