La miche de pain

Poème illustré par un tableau de :

Henri Horace Roland Delaporte 
(1724-1793)

Elle est blonde et toute craquante,
Encor toute chaude, odorante
Tant elle sent bon le pain frais :
Une miche de pain français !

Pas de ces pains beaucoup trop mous
Avec trop de mie, trop de tout.
Tout simplement du bon gruau,
Du levain, du sel et de l’eau.

Pétrie ce matin à l’ancienne
Dans le fournil du vieil Etienne,
Le dernier boulanger des Baux,
Elle fleure bon le  pain chaud.

On va mâcher sa mie fondante,
Croquer sa croûte craquillante
Comme ça, sans rien par dessus.
Du bonheur ! Que vouloir de plus …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire