La Dame de Monteux

 

Lisez ce poème sur la musique de Jean-Paul Fabre :
La Dame de Monteux, chanté par le compositeur : Jean-Paul Fabre
La Dame de Monteux (musique de Jean-Paul Fabre)
La Dame de Monteux (partition)

La Dame dans sa boîte est belle infiniment
Et pâle comme un lys. Mais l’usure du temps
Commence à délaver l’or blond de ses cheveux.
La Dame dans sa boîte est morte depuis peu.

Elle ressemble encor à un gisant de pierre.
Ses lèvres trop serrées sont couleur de poussière
Et ses yeux sont fermés sur son beau regard bleu.
La Dame dans sa boîte est morte depuis peu.

Dehors l’automne noir s’est mis au diapason
Et le triste mistral souffle dans son basson.
Dans l’âtre rallumé brûle un tout petit feu.
La Dame dans sa boîte est morte depuis peu.

Elle va être belle encore quelques jours,
D’autant qu’on lui a mis les superbes atours
Qu’elle portait hier au grand bal de Monteux.
La Dame dans sa boîte est morte depuis peu.

Elle s’est affaissée en dansant, lentement,
Comme une fleur ployée par le souffle du vent ;
Et un voile grisâtre a terni ses longs yeux.
La Dame dans sa boîte est morte depuis peu…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Cités provençales, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La Dame de Monteux

  1. szczépaniak dit :

    L’addition du texte, de la musique et de la voix convient à merveille ! Un air de « Jean Ferrat » dans un château…. Très beau…

  2. Disons plutôt : une musique peut-être « à la Jean Ferrat » ! N’enlevons pas à Jean-Paul le mérite de sa composition…

  3. Eric dit :

    Vraiment beau!! mis en musique c’est fantastique! Bravo!

  4. Therese VIOLET dit :

    Tout est magnifiquement beau!

  5. Pierre Perrin dit :

    Magnifique “saisie” d’un effacement de la vie. Très doux, comme un rappel du meilleur Moyen Âge. Apaisant, texte et musique parfaitement accordés. Très beaux. — Et puis quel beau parcours que le vôtre. C’est un bonheur de vous découvrir. Merci pour tout cela.

  6. Merci, Pierre ! Un commentaire comme le vôtre, c’est une récompense. Car je vais vous le glisser dans le creux de l’oreille : qu’est-ce que je bosse !!!

Laisser un commentaire