La chapelle

D.Gioan Chapelle montagnarde

Poème inspiré par une aquarelle de :

Dominique Gioan
www.dominique-gioan.over-blog.com

Pas bien loin d’Enchastrayes il est une chapelle
Humble et presqu’oubliée, et qu’en décembre l’aile
De la neige d’hiver couvre totalement
D’un manteau somptueux uniformément blanc.

Elle est si loin de tout que très peu de Sauzois
La connaissent encor. Perdue au fond des bois,
Elle est modestement cachée dans un vallon
Où coule un ru d’argent serpentant sous l’aplomb

De rochers érodés par la bise et le gel.
L’hiver y est très dur. Mais la douce chapelle
N’a cure de ces maux sous son édredon blanc,
Forte immuablement depuis l’aube des temps.

Dans son petit clocher, une petite cloche
Dont le gai carillon ricoche sur les roches
Et sonnaille à Noël depuis quelque cent ans,
Miraculeusement tintinne à tous les vents.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire