La carcasse

Poème illustré par :

Yves Borredon

Une triste carcasse échouée sur la plage
Peu à peu se délite et rejoint l’Infini ;
Dispersés tout autour flottent les vieux mirages
De voyages anciens, de souvenirs enfuis …

Chaque jour un peu plus la mer qui la disloque
Lui vole des morceaux dérisoires et gris.
Ses couleurs sont usées, son bois moisi qui cloque
Pointe comme un squelette érodé jour et nuit

Par le temps qui s’en va et le temps qui s’en vient.
Le vieux bateau est mort, et l’on ne peut plus rien
Pour redonner du lustre à ses lattes pourries.

Il ne voguera plus car c’est irrémédiable !
Et un vieil albatros à demi-chauve y gît
Comme un plumeau sali, miteux et lamentable.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire