Bouillonnement

Eric Brunipng

Poème illustré par un tableau de :

Eric Bruni
www.bruni-gallery.com

Il y a par ici comme un bouillonnement :
C’est la vie qui explose en toute la Provence !
La sève coule à flots, boostant l’exubérance
De la Nature nue asservie trop longtemps.

Il flotte au fond de l’air comme une déraison.
Le Midi reverdit partout en herbes folles
Qui ondoient en couvrant les enlevures molles
De la garrigue rousse autour de Cavaillon.

Fragiles et costauds, de grands coquelicots
Envahissent les champs d’une onde purpurine ;
Et leur balancement sous le ciel bleu-marine
Est comme une mer rouge éparpillant ses flots

De prairie en vallon. Tout est ébullition :
Les couleurs qui flamboient et l’eau bleue qui ruisselle,
Les fleurs aiguillonnées poussant en ribambelles
Et le soleil cliquant en milliards de rayons…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, Cités provençales, La Provence au coeur, Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire