Poème pour RLD

Poème illustré par :

Anabelle Fulchiron
www.anabellefulchiron.com

Assis sur un nuage, un ange contemplait
La folie déferlant en-bas sur le Vieux Port.
Il en était ravi, mais un peu désolé
De n’y pas être aussi ! Il est vrai que la Mort

Lui avait, en été, joué un sale tour,
L’empêchant de cueillir les fruits de ses efforts !
Mais bah ! Pas de tristesse ! Il n’était plus qu’amour,
Heureux de s’esbaudir devant tous ces records :

L’OM avait gagné, raflé et ramassé
Tout ce qui pouvait l’être ! Prenant un air martial
Les Marseillais criaient, vociféraient, chantaient,
Se ruant au-devant des bus à impériale

Où les joueurs riaient, auréolés de gloire.
L’homme du Ciel aussi encensait ses champions ;
C’était lui le fauteur de toute cette histoire
Et il était heureux que certains crient son nom…

Poème en hommage à M.Robert-Louis Dreyfus

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire