Le ciel en camaïeu…

Poème illustré par une aquarelle de :

Lina Bill
(1855-1939)

Le ciel en camaïeu de bleu, de gris, de blanc
Pèse sur les toits ocre éclaboussés de roux.
L’automne est déjà là ; le soleil clair est doux
Qui teinte d’orangé l’horizon au Levant.

Peu à peu le village a retrouvé son calme
Car les gens de l’été sont repartis chez eux.
Dans les jardins fanés s’allument quelques feux.
La brise se balance et agite les palmes

D’un palmier tout chétif. Bien calés sur leur banc,
Quelques vieux profitent du soleil ; il fait bon
Bien qu’on soit en octobre. Et des enfants qui vont
A l’école non loin sautillent en piaillant.

Leur accent est chantant et empreint de lumière
Comme le ciel teinté de blanc, de gris, de bleu.
Partout ailleurs on dit qu’il fait froid et qu’il pleut
Mais on veut oublier que d’ici peu l’hiver

Va venir se poser comme un grand oiseau noir
Sur le platane nu au milieu de la place.
Une statue moisie non dénuée de grâce
Danse éternellement tout près du vieux lavoir.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire