La visite

 

Très élégante et si menue,
Elle est vraiment toute petite :
Un mètre quarante, pas plus.
Elle s’appelle Marguerite.

De noir entièrement vêtue,
Pas un moment elle n’hésite :
Qu’il fasse froid ou qu’il ait plu,
Elle va lui rendre visite.

Peu lui importe depuis quand
Il est là-bas, mais il l’attend,
A droite sous le sycomore.

Il l’enchaîne jusqu’à sa mort,
Elle est victime d’un amour
Qui l’assujettit pour toujours,

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire