La visite

 

Très élégante et si menue,
Elle est vraiment toute petite :
Un mètre quarante, pas plus.
Elle s’appelle Marguerite.

De noir entièrement vêtue,
Pas un moment elle n’hésite :
Qu’il fasse froid ou qu’il ait plu,
Elle va lui rendre visite.

Peu lui importe depuis quand
Il est là-bas, mais il l’attend,
A droite sous le sycomore.

Il l’enchaîne jusqu’à sa mort,
Elle est victime d’un amour
Qui l’assujettit pour toujours,

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Portraits. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.