La maison rouge

 

Poème illustré par un tableau de :

Alexandre Houllier 
www.galerie-houllier.be

La maison de Manon est rouge,
Comme le vent, comme la terre.
Elle l’a repeinte avant-hier
Pour qu’enfin sa vie grise bouge.

Mais autour d’elle elle a perçu
La réprobation du village
Car il n’est vraiment pas bien sage
De jouer à l’hurluberlue.

Elle a donc repris son pinceau,
Pleine de rage et d’amertume.
Et les fleurs, le soleil, la lune,
Et l’escalier , les rues et l’eau :

Elle a tout barbouillé de rouge
Pour épouvanter les manants.
Depuis ils se terrent, tremblants
Et dans les rues plus rien ne bouge.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.