La maison rouge

 

Poème illustré par un tableau de :

Alexandre Houllier 
www.galerie-houllier.be

La maison de Manon est rouge,
Comme le vent, comme la terre.
Elle l’a repeinte avant-hier
Pour qu’enfin sa vie grise bouge.

Mais autour d’elle elle a perçu
La réprobation du village
Car il n’est vraiment pas bien sage
De jouer à l’hurluberlue.

Elle a donc repris son pinceau,
Pleine de rage et d’amertume.
Et les fleurs, le soleil, la lune,
Et l’escalier , les rues et l’eau :

Elle a tout barbouillé de rouge
Pour épouvanter les manants.
Depuis ils se terrent, tremblants
Et dans les rues plus rien ne bouge.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Contes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire