La Grande Clameur

Pour lancer en beauté cette Année Capitale*,
Marseille a décidé de proclamer sa joie
A dix neuf heures pile. Il ne fait pas trop froid,
Il y a peu de vent : adhésion intégrale

A cette bonne idée qui fait des Marseillais
Des gens très impliqués ! Ils doivent réussir,
Montrer leur volonté pour l’an qui va venir,
Et peut-être, qui sait ? faire tout disjoncter !

Il faut qu’en cinq minutes chacun participe
A sa propre façon. En jouant, en chantant,
En hurlant comme un sourd aussi fort qu’un gabian,
Chacun ira chercher tout au fond de ses tripes

Un long hululement montant jusques aux cieux.
Cloches et hurlements et n’importe quel bruit,
Sirènes des bateaux, tintamarre, folie :
Marseille déchaînée criera à qui mieux-mieux

Dans des flots de lumière qui la rendront plus belle.
Une immense clameur jaillira jusqu’aux nues ;
Quatre-cent mille voix mugiront dans les rues,
Rebondissant du ciel en milliards d’étincelles…

 * Marseille-Provence, capitale européeene de la Culture 2013

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire