Ecoute …

Ecoute ce bourdon qui dès potron-minet
Vrombit autour de toi, tout enivré d’été.
Ecoute la chanson du vent qui te caresse
D’un souffle encor bien frais tout en délicatesse.

Ecoute les oiseaux saluant la fraîcheur
Ultime de l’aurore en chantant tous en choeur
Et les pies jacassant dans la cour assoupie.
Savoure le soleil qui grésille et qui rit

De tous ses rayons clairs au-dessus de la mer.
Ecoute le Midi et goûte sa lumière
Qui vibre en scintillant au loin sur les collines.
Ecoute le clocher qui appelle aux matines,

Et dès qu’il fait bien chaud, les premiers crissements
D’une cigale d’or qui crique en s’agrippant
A l’écorce fripée d’un figuier du jardin.
Ecoute le pivert tambourinant un pin.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur, Le soleil-lion, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Ecoute …

  1. Flo dit :

    Beaucoup de vie dans ce poème. Je n’arrive jamais à faire des assonances, pour vous c’est chose aisée, c’est superbe à la lecture.

  2. soraya dit :

    Madame,
    C’est la première fois que je lis vos poèmes.Ma mère a eu le plaisir de vous écouter sur Europe 1 et je me suis précipitée vers mon ordinateur pour lire vos poèmes et je dois dire que ce que vous écrivez me touche énormément.
    Bon courage et bonne inspiration!
    Soraya d’Alger,Algérie

  3. Vette dit :

    Merci d’aimer la poésie… et mes poèmes !
    Vette

Laisser un commentaire