Archives de l’auteur : Vette de Fonclare

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.

Pourquoi donc cet automne ?

Je n’ai envie de rien, pas même de sortir, Bien que le ciel pastel me convie à le faire. Mon cœur est en automne. Il n’est aucune affaire Pouvant m’intéresser ; rien qui puisse amoindrir Cette mélancolie délitant ma cervelle. … Continuer la lecture

Publié dans Automne, Questions ? | Laisser un commentaire

La mer à la montagne

Les Marseillais ont tout : la montagne et la mer. La mer, c’est évident ! Oui, mais ils n’ont qu’à faire Trois heures de voiture – au vrai, la belle affaire ! Pour joindre une station dédiée aux sports d’hiver. … Continuer la lecture

Publié dans La Haute Provence, Marseille | Laisser un commentaire

La complainte d’un jardin provençal

J’ai soif, tellement soif ! Et pourtant je sais bien Qu’Eva fait de son mieux, qu’elle est très attentive : Chaque soir, elle essaie de contrer ce vaurien De soleil déchaîné, et un grand jet d’eau vive Tente de modérer … Continuer la lecture

Publié dans A la maison, La Provence au coeur, Le début de l'été, Le soleil-lion | Laisser un commentaire

Injustice

Que le Temps passe, ok ! Cela, l’on peut l’admettre ; Mais qu’il le fasse avec tant de méchanceté, Avec tant d’injustice… Et sans suivre à la lettre Un règlement précis, c’est trop de cruauté ! A soixante ans certains … Continuer la lecture

Publié dans Les gens, Questions ? | Laisser un commentaire

L’agonie des feuilles mortes

Feuilles jaunies, feuilles ocrées, feuilles dorées, Feuilles mourant aux jours d’automne, abandonnées Sur un talus, un caniveau, dans un fossé Ou au fin-fond mystérieux de la forêt ; Feuilles valsant, pirouettant  au vent hurlant, Feuilles montant jusques aux nues en … Continuer la lecture

Publié dans Automne | Laisser un commentaire

Premiers flocons sur l’Ubaye

Un duvet froid et dru s’est posé sur ma main… Les crêtes de l’Ubaye noires sur l’horizon N’ont plus beaucoup d’attrait. Quelle en est la raison ? Leur profil dénudé, beaucoup trop inhumain. J’aimerais maintenant un peu plus de douceur, … Continuer la lecture

Publié dans Hiver, La Haute Provence, Zooland | Laisser un commentaire

Un été bien trop chaud

Cet été est si chaud qu’il est presque impossible De sortir dans la rue sur le coup de midi. Le soleil brille tant qu’on est tout étourdi Par ses rayons si vifs qu’ils frôlent l’indicible. Chaque année un peu plus, … Continuer la lecture

Publié dans Chez nous, La Provence au coeur, Le début de l'été, Le soleil-lion, Les gens | Laisser un commentaire

L’automne qui s’en vient

Marseille la stressée qui se montre plus calme ; Un vent un peu plus dru qui agite les palmes D’un arbre bien moins vert perdant déjà ses feuilles, Un arbre frissonnant et que la brise effeuille ; Un ciel bleu … Continuer la lecture

Publié dans Automne, Marseille, Méditerranée, Zooland | Un commentaire

Immuable…

Quand ces Humains cinglés auront tout esquinté De leur cadre de vie – même l’air qu’ils respirent – Tu seras encor là, indifférente au pire Et toujours aussi belle en un monde éreinté Par tant et tant de maux, oh … Continuer la lecture

Publié dans La Haute Provence, La Provence au coeur | Laisser un commentaire

Chaud-bouillant

Le sable est chaud-bouillant, et la mer est si plate Qu’on la croirait ainsi tout juste repassée : Plus un creux, plus un pli ! Serait-elle lassée De toujours s’agiter ? L’horizon écarlate Rougeoie d’un trait de feu pur et … Continuer la lecture

Publié dans Le début de l'été, Le soleil-lion, Marseille, Méditerranée | Laisser un commentaire

Le ronron de mon chat

Le ronron de mon chat, c’est comme un grand sourire, Un baume anesthésiant, une marque d’amour. Quand il sent à quel point mon pauvre cœur soupire, Il est là sur le champ ; sa patte de velours Se pose sur … Continuer la lecture

Publié dans A la maison, Amours, Chez nous, Zooland | Laisser un commentaire

La visiteuse

Je l’ai vue qui volait devant la vitre claire, Son jabot satiné tout gonflé de printemps Roucoulant plaisamment le retour du beau temps. Ses plumes bien lissées ruisselaient de lumière. Elle est passée deux fois, et puis, à la troisième, … Continuer la lecture

Publié dans A la maison, Amours, Chez nous, La Provence au coeur, Zooland | Laisser un commentaire

Trop chaud pour un minot…

Quand l’été revenu va faire ruisseler Des perles de sueur sur ton tout petit nez, Tu vas grogner, c’est sûr, et couvrir d’invectives Un ciel beaucoup trop chaud ! Ta famille est native Des terres embaumées de l’antique Provence, Pourtant … Continuer la lecture

Publié dans Amours, Le début de l'été, Le soleil-lion, Méditerranée | Laisser un commentaire

Oh, comment se peut-il…

Est-il vrai que vers l’Est des hommes s’entretuent, Alors qu’en Haute Ubaye, pétillants de soleil, Des ruisseaux nouveaux-nés tumultueux sinuent, Sautant de roc en roc, à nuls autres pareils Tant ils gazouillent fort, tant leur eau vive est claire ? … Continuer la lecture

Publié dans Chez nous, La Haute Provence, Printemps | Un commentaire

Un si joli symbole

Il aimait bien ce square : il y était tranquille. Surtout l’après-midi, quand les petits enfants Etaient encor en classe. Sorti de sa coquille Et du nid familial depuis fort peu de temps, Il y était heureux, comme les quatre … Continuer la lecture

Publié dans Contes, La Provence au coeur, Printemps, Zooland | Un commentaire