Assassinat

www.zanapa.com

C’est un gros escargot qui va cornes au vent.
Il n’a pas l’air pressé et se traîne en laissant
Derrière sa coquille un sillage argenté.
Il marche tête en bas, n’en a pas l’air gêné,

Collé comme du scotch au crépi du vieux mas.
Il a l’air très sympa, mais c’est un Attila !
Accompagné partout d’une trace irisée,
Il court avec lenteur vers les dix azalées

Que je viens de planter dans le fond du jardin.
Et gare à la cata à prévoir pour demain !
Il a bon appêtit, et de mes jolies fleurs
Il ne restera rien, sauf peut-être le coeur !

Mais c’est un gros gourmand : il adore la bière !
Encor quelques instants et ce fichu pépère
Succombera, c’est sûr, au fléau alcoolique :
Je lui ai concocté un brouet horrifique

Auquel nul limaçon n’a jamais résisté…
Je suis un assassin, mais mes fleurs sont sauvées :
L’intrus a trépassé d’un delirium tremens.
Je suis un assassin aux remords vraiment…minces !

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans A la maison, Le début de l'été, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire