Voici donc le printemps…

Poème illustré par un tableau de :

Jacobs Dieudonné
(1887-1967)

www.artvalue.com

Voici donc le printemps ! Nous allons tous jeter
Nos habits superflus par-dessus les moulins !
Revivent le beau temps, le tendre mois de mai
Qui nous chauffe le coeur et nous rend tous zinzins !

Le mistral éparpill(e) les pétales des fleurs
Sur le jardin repeint de tendres reflets blonds,
Et le ciel rajeuni arbore les couleurs
D’un camaïeu pastel qui floute l’horizon,

Car le printemps est miel : il est toute douceur,
Sans outrances jamais et sans rodomontades.
Il est tendre et moelleux, bien éloigné des heurts
De l’été explosant en moult fanfaronnades.

Il s’avance paré des voiles délicats
D’une brume légère au lever du soleil.
Revoici le printemps ! Oui, le printemps est là
Qui s’en vient nous chanter mille et mille merveilles…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire