Vague de froid

Oui, ma douce, c’est bien l’automne !
Il neige, il gèle, il pleut, il tonne :
Le ciel semble devenu fou !
Il paraît même qu’à Coudoux

Il faisait si sombre à midi
Qu’on se croyait en pleine nuit ;
Puis il est tombé des grêlons
Presqu’aussi gros que des melons

Peut-être bien qu’on exagère ?
Mais reconnaissons – bonne Mère !
Que le temps est tout détraqué.
On en est tous estomaqués

Car on n’a jamais vu ici
Un novembre aussi inouï !
Et c’est pareil partout en France !
Mais comme toujours, en Provence,

Nous supportons moins de misères !
L’automne se prend pour l’hiver,
Mais un hiver exacerbé :
Que sera-ce au mois de janvier ?

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire