Une si jolie ville

Une si jolie ville, avec tous les atouts
D’un bien-être parfait : ciel bleu presqu’immuable,
Panorama unique à se mettre à genoux
Et Méditerranée le plus souvent aimable…

Mais pourquoi faut-il donc qu’un cartel de voyous
S’en vienne tout gâcher avec ses exactions ?
Des vols à l’arraché au racket, ils font tout
Pour dégoûter les gens ! Un tas de petits cons

Qui vous donnent parfois envie de repartir
Et de quitter Marseille où vous seriez si bien
Sans ces foutus loubards qui vous le font haïr !
Si cela continue, ils vont rompre le lien

Qui unit la grand’ville avec les Marseillais…
Elle est pourtant si belle au coucher du soleil
Plongeant au creux de l’eau par un beau soir d’été !
Vermeille au crépuscule et ville des merveilles

Qui pourrait sur la Terre être un vrai paradis !
Il faudrait la laver à grande eau et au jet
Pour emporter en mer ces bougres de bandits !
Marseille immaculé, honnête et bien propret ?

P’têt ben koui, p’têt ben knon ! On peut toujours rêver…

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire