Un jardin en hiver

Poème inspiré par le jardin de :

Marguerite Goetz-Plobsheim
www.phengels.fr

Cette année par malheur l’hiver est en avance,
Et il a délavé de toutes ses couleurs
Le jardin pâle et gris dépouillé de ses fleurs :
Un jardin défleuri, c’est bien triste en Provence !

L’allée est négligée car, entre les cailloux,
On a laissé pousser un fouillis d’herbes folles  !
Mais par ce mauvais temps on a l’âme si molle
Qu’on ne fiche plus rien ! Et se mettre à genoux

Sur la terre si froide, il n’y faut pas penser…
On n’a pas ramassé les vieilles feuilles mortes
Presqu’en putréfaction, et pour ouvrir la porte,
Il faut tirer un peu tant le tas est épais.

Un bien triste jardin, tout sale et débraillé,
Que parfois cependant quelques bribes de glace
Viennent tôt le matin revêtir d’une grâce
Etrange et insolite : il semble alors briller

De mille et mille feux sous le ciel pâlichon ;
Mais ce n’est pas souvent, et, la plupart du temps,
Il est mélancolique, attendant le printemps.
L’hiver lui est vraiment une morne saison !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un jardin en hiver

  1. suzanne huberty dit :

    Vous souvenez-vous de moi? je vous ai emprunté quelques poèmes pour mon fascicule lors de notre séjour à la Côte d’ Azur en 2011.
    En lisant ce joli texte ,je voudrais vous dire:
    Non le jardin n’ est pas triste l’ hiver:
    le givre illumine les rameaux ,la neige courbe les branches du cytise et décore de gros pompoms les boules des hortensias sur lesquelles se posent les bouvreuils :il est beau mon jardin l’ hiver !
    je vous souhaite de belles fêtes de fin d ‘ année
    bises
    suzanne

  2. Bien sûr que je me souviens de vous : c’est grâce à votre intervention que j’ai écrit : « Saint Paul de Vence » !
    Bien amicalement
    Vette de Fonclare

Laisser un commentaire