Un hiver en Provence

Hiver provençal 70 x 70

Poème illustré par un tableau de :

Arno
www.arno-artiste-peintre.fr

Chez nous, l’hiver est doux, mais parfois tristounet
Avec son ciel changeant, élavé ; ses nuages
Un peu effilochés où s’en viennent traîner
Un éclair insolite et des bribes d’orage.

Le froid y est correct, même s’il peut geler
Et si, de temps en temps, quelques flocons de neige
Dansent au cœur des nues comme des feux-follets ;
Mais jamais trop d’excès, le soleil les allège !

Ennemi en hiver de toute déraison
Et bien qu’il ait perdu pas mal de sa puissance,
Il s’efforce toujours d’éclairer l’horizon :
L’hiver est fort décent par chez nous en Provence !

Cependant quelquefois le Temps le trouve mou,
Et vraiment courroucé par tant de bienveillance,
Il rameute aussi sec une horde de loups :
Tempête, vent et pluie, toute une vile engeance

De fléaux monstrueux fondant sur le Midi
Pas bien habitué, mais qui pourtant endure
Aussi bien qu’il le peut cet infernal souci.
On répare les maux causés par la Nature,

Tentant d’annihiler cet aspect déroutant
D’un climat fort bénin, si calme d’habitude.
Puis la douceur revient, cet éternel beau temps
Nous donnant l’illusion d’une douce quiétude.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, Hiver, La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire