Un être étrange

 

 Sa tête est disproportionnée
Comme une lune potelée,
Et ses yeux bleus très écartés
Sont deux billes exorbitées.

Son corps est tout rond, un peu gros,
Et ses jambes courtes vacillent.
Il émet des sons gutturaux
Vous taraudant l’oreille en vrille.

Son voyage a duré un an …
Ou un peu moins. Et la lumière
L’éblouit encor tout autant
Qu’à son arrivée sur la Terre.

Son regard est écarquillé,
Craintif, clignotant, étonné,
Parfois même un peu affolé:
Après tout, ce n’est qu’un bébé …

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Portraits, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.